Pays de la Loire
Sélectionnez une page

” La Veillée“, spectacle de théâtre écrit et interprété par Laurent Péan.

 Le lundi 15 octobre, les élèves de seconde du lycée Raoul Vadepied, suivant l’enseignement d’exploration “Littérature et société”, se sont rendus à la salle des fêtes d’Evron pour assister au spectacle “La Veillée”. Cette pièce d’une heure, mise en scène par Laurent Péan est interprétée par  deux comédiens,  Laurent Péan et Aurélien Jarry. Elle aborde de manière pédagogique les conditions de vie des poilus pendant la première guerre mondiale.

Dans une tranchée deux soldats patientent dans l’attente de la relève. Gustave et Noël veillent l’un sur l’autre mais aussi sur le cadavre de leur ami Eugène, abandonné non loin dans le no man’s land… Dans un décor minimaliste, les acteurs se servent de costumes ainsi que d’accessoires, certains d’époque et d’autres non. Durant le spectacle, les comédiens abordent différents thèmes :  ne pas pouvoir être trop franc dans les lettres ; ne pas manger à sa faim et tenter d’améliorer le maigre repas avec du saucisson ; partager le quotidien avec ses camarades de tranchée. Le spectacle se termine sur la révélation d’un secret lié à Eugéne (l’ami mort qu’ils veillent).

Paroles d’élèves spectateurs :

La pièce traite d’un sujet difficile, la Première Guerre Mondialemais l’humour décalé et absurde de la pièce la rend agréable à regarder eséduit le spectateur, jeune ou vieux. Julien

Plusieurs moments forts marquent le spectacle. Notamment lorsque Noël décide d’écrire une lettre à sa re dans laquelle il décrit la situation désastreuse de la guerreGustave la relit et lui conseille de la réécrire caelle est trop négative sur la guerre et risquerait d’être censurée. Cette scène montre au publique les soldats devaient mentir à leur famille sur leurs conditions de vie. Létat refusait de montrer à l’arrière la vérité sur la guerre et sur le traumatisme des soldats.”  Clara, Julie, Léa, Ludivine

Oa apprécié lspectacle.Notre moment préféré, cétait le moment où le rat vole un morceade saucisson et où Gustave lui court après pour le récupérer. On a également bien apprécié le moment émouvant où Noëchante la Marseillaise. Maureen, Déborah et Julien.

Ce qui ma marquée, c‘est quand le plus jeune desoldats sculpte un cheval en bois pour son petit frère. La sculpture, réalisée à la main, est trèbien faite et le moment est touchant. ” Pauline

Photographie tirée du spectacle